Un monde à part – Voyage sur mesure

Week-end Europe / Voyage groupe

VILNIUS, du bonheur pour les yeux
4 JOURS / 3 NUITS


Surnommée « La Jérusalem du nord », Vilnius, se trouve au confluent des styles baroques, gothiques, Renaissance et classique

à partir de 580 €
Plus d'informations ?01 84 17 26 18

JOUR 1 / JEUDI : vilnius (ARRIVÉE)

Arrivée à Vilnius.

Premier tour d’orientation de Vilnius et montée à la Colline des Trois Croix pour admirer le panorama. Vilnius est un vrai bijou baroque au milieu d’un trésor de différents styles architecturaux. La Vieille Ville de Vilnius est l’une des plus vastes d’Europe, avec plus de 1500 bâtiments historiques. Ses façades pastel, ses élégantes églises et ses ruelles pavées créent une atmosphère unique et romantique.

Vilnius, capitale de la Lituanie, est une petite ville, facile à découvrir en marchant le long de ses rues pavées, de ses cours secrètes et de ses places majestueuses. Fondée en 1323 par le Grand-Duc Gediminas sur les rives des fleuves Neris et Vilnia, la ville fut pendant des siècles une plaque tournante du commerce dans la région Baltique. Son architecture s’est enrichi des influences apportées par les commerçants hanséatiques qui s’y installèrent, ainsi que par les nombreux envahisseurs qui occupèrent la ville tout au long de son Histoire : Allemands, Polonais, Suédois, Russes… Vilnius fut aussi le quartier général de la Grande Armée napoléonienne dans sa tentative d’envahir la Russie. Cette influence multiculturelle a laissé son empreinte tant dans l’architecture de la ville, où l’on trouve des façades gothiques, Renaissance, baroques et néoclassiques, comme dans la diversité de ses églises. Les coupoles bulbeuses orthodoxes contrastent avec les hautes flèches et les colonnades d’églises catholiques et protestantes. Le centre historique de Vilnius a été classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO et a été Capitale Culturelle Européenne en 2009. Vilnius est une ville active et moderne, son ambiance est jeune, vivante et dynamique, abritant la principale université de Lituanie. Chaque année Vilnius accueille des nombreux festivals, foires et évènements culturels.

Transfert à l’hôtel.

Logement.

3* Sup. centre : Panorama, Europa City, ou similaire

4* Sup. centre : Crowne Plaza, Best Western, ou similaire

En fonction de l’heure d’arrivée du vol :

En option :

Déjeuner dans un restaurant local.

Dîner à l’hôtel.

 

JOUR 2 / VENDREDI : vilnius

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Visite panoramique de Vilnius. Nous nous rendrons en autocar au Cimetière d’Antakalnis, puis à l’église de Pierre et Paul et à l’Avenue Gediminas, principale artère de la ville avec des nombreux bâtiments Art Nouveau. Dans son extrémité se situe l’imposante Cathédrale de Vilnius, en style néoclassique, que nous visiterons. Elle constituait une partie du vaste Domaine du Château de Vilnius, qui comprenait aussi le Château Supérieur, le Château Inferieur, le Palais Royal et l’Arsenal du Château. L’ensemble est dominé par la Tour Gediminas, qui s’élève au sommet de la Colline du Château, sur la Vieille Ville. Nous ferons ensuite une promenade à pied dans les ruelles du centre historique. Nous verrons d’abord le Palais Présidentiel, résidence officielle du Président de la Lituanie et l’Université de Vilnius, la plus ancienne des Pays Baltes. Dans sa cour nous trouverons l’église catholique de St. Jean. Nous continuerons par l’église de St. Michel de style Renaissance, l’église de Ste. Anne, dont les extérieurs sont les plus beaux des églises de Vilnius ; l’église de St. François et de St. Bernardin et la cathédrale Orthodoxe de l’Assomption. De l’autre côté de la rivière Vilnia se trouve le quartier d’artistes d’Uzupis. Après avoir apprécié une vue panoramique de Vilnius à proximité du Bastion d’Artillerie, nous rentrerons à nouveau dans la vieille ville fortifiée par la Porte de l’Aurore. Nous passerons devant l’église orthodoxe du Saint-Esprit et l’église de St. Casimir avant d’arriver à la Place de l’Hôtel de Ville, dont le bâtiment est un magnifique exemple d’architecture néoclassique du XVIIIe siècle. À proximité se trouvent l’ancien quartier juif, la Synagogue Chorale, l’église orthodoxe de Saint-Nicolas et l’église catholique de Saint-Nicolas, la plus ancienne de Lituanie.

Visite du cimetière d’Antakalnis. Ce cimetière abrite les corps de nombreux militaires, notamment plus de 3000 soldats français de la Grande Armée qui, sous les ordres de Napoléon, ont participé à l’invasion de la Russie. Y reposent aussi des soldats allemands et russes tombés lors des deux Guerres Mondiales, des soldats polonais morts en 1920 et des patriotes lithuaniens tués en 1991 dans l’intervention des troupes soviétiques pour réprimer le soulèvement pour l’Independence de la Lituanie.

Visite du marché local. Une visite idéale pour ceux qui veulent découvrir la vie quotidienne des lituaniens. Les commerçants vendent ici une incroyable variété d’articles, y compris des produits alimentaires comme du pain, du miel, du pain d’épices, de la viande, du saucisson, des produits laitiers, etc. ainsi que de l’artisanat, des vêtements, des objets décoratifs pour la maison, des outils… C’est sans doute le meilleur endroit pour se procurer les principaux ingrédients de la cuisine locale basée essentiellement sur les pommes de terre, la viande et le lait, outre les baies et les cèpes, qu’on peut se procurer aussi sur les étals improvisés aux alentours du marché. Parmi les spécialités locales, on distingue des oreilles de porc (vendues fumées ou crues !) qui remportent ici un grand succès.

Visite de l’église des Saints Pierre et Paul. L’église de St. Pierre et St. Paul est un véritable trésor baroque, souvent appelée la « Perle du Baroque ». Sa construction commença en 1668 sous ordre de Kazimierz Pac, Grand Hetman de Lituanie, pour commémorer la libération de la ville des envahisseurs russes. Il fut enterré dans l’église avec la phrase « Ci-gît un pécheur » inscrite sur sa pierre tombale, qui fut après détruite par un éclair. Vous serez impressionné par son intérieur unique : il est décoré avec plus de 2000 statues et reliefs de personnages bibliques et des héros historiques, par des maîtres italiens. Cette opulence décorative nous ne la trouverons dans aucune autre église de Vilnius.

Visite de la Colline des Trois Croix. Au XIVe siècle, du temps du Grand-Duc Gediminas, sept moines franciscains venant prêcher l’Évangile en Lituanie ont été assassinés par les païens qui habitaient alors l’actuelle Vilnius. Ils ont été enterrés dans cette colline, où une chapelle a été érigée. Elle a été après remplacée par trois croix, qui sont restées sur place jusqu’en 1869. La Russie tsariste, qui gouvernait alors la Lituanie, n’a pas autorisé leur reconstruction, qui ne s’est effectuée clandestinement qu’en 1916. En 1950 les autorités soviétiques ont ordonné de les dynamiter. En 1989 elles ont été érigées à nouveau, cette fois-ci en béton. Elles sont considérées aujourd’hui comme un symbole national par les Lituaniens. Depuis le haut de la colline, on peut profiter d’une vue magnifique sur la vieille ville de Vilnius.

Visite de la Cathédrale de Vilnius. Une première église chrétienne fut érigée ici en 1251, à l’emplacement préalable d’un temple d’origine païen, pour commémorer le baptême de Mindaugas, roi de Lituanie. L’église fut endommagée et reconstruite plusieurs fois, dans des styles différents comme gothique, renaissance ou baroque, dont nous pouvons encore admirer les traces dans le bâtiment actuel. La façade néoclassique fut construite à la fin du XVIIIe par l’architecte lituanien Laurynas Gucevi?ius. L’intérieur de la cathédrale présente plusieurs fresques, peintures, sculptures et pierres tombales de grande valeur. La crypte abrite une fresque de la Crucifixion de la fin du XIVe siècle, la peinture murale la plus ancienne en Lituanie. La chapelle de St. Casimir est richement décorée de fresques, de motifs décoratifs en stuc et de sculptures, composant l’un des principaux exemples de la maturité du baroque lituanien. Un sarcophage en argent du XVIIIe siècle contient les restes de St. Casimir, Grand-Duc et saint patron de la Lituanie. La tour du clocher, séparée du bâtiment principal, est l’une des constructions les plus représentatives de la ville. Elle fut érigée au XVe siècle à l’emplacement d’une ancienne tour défensive du Château Inférieur de Vilnius.

Visite de l’Université de Vilnius. Fondée en 1568 par des Jésuites polonais, sous l’initiative du roi Etienne Báthory, c’était depuis sa création un important centre culturel dans la région baltique. Construite principalement en style baroque, nous admirerons ses salles historiques et les jolies fresques qui décorent ses voûtes. L’ensemble des bâtiments universitaires, qui occupe tout un quartier et qui est séparé par douze cours intérieures, s’est constitué au cours des quatre derniers siècles. À elle seule, l’Université occupait un quart de la vieille ville. Dans la cour principale se trouve l’église de Saint-Jean (Sv. Jono) construite initialement en 1387, en style gothique, puis reconstruite au XVIIIe siècle en style baroque lituanien. Son clocher de 69 m est le bâtiment le plus haut du centre historique de Vilnius.

Visite de l’église catholique de St. Jean. L’église est située à l’intérieur du territoire de l’Université de Vilnius. Elle fut construite en style gothique à la fin du XIVe siècle sur l’emplacement d’une ancienne chapelle en bois. Pendant le XVIe siècle, l’église fut transférée aux jésuites qui la reconstruisirent en style Renaissance et lui donnèrent son aspect extérieur actuel. Au XVIIIe siècle, après un incendie, sa façade fut à nouveau reconstruite, cette fois en style baroque. L’élégante tour du clocher contemple la vieille ville du haut de ses 69 m et en est l’un des bâtiments les plus élevés. Pendant l’occupation soviétique, l’église devint l’atelier de typographie de l’Université. Aujourd’hui elle a récupéré son utilisation religieuse et elle fonctionne comme église universitaire. Elle est dédiée aux deux St. Jean, St Jean Baptiste et St. Jean Évangéliste.

Déjeuner typique à base de spécialités lituaniennes.

Visite du Centre d’Art de l’Ambre (petite exposition et boutique). Situé dans la Vieille Ville de Vilnius, le petit Centre d’Art de l’Ambre expose une collection d’objets d’ambre provenant des excavations archéologiques autour de la capitale lituanienne. On peut voir principalement des restes de faune et de flore conservés à l’intérieur d’ambre vieux de 50 millions d’années. On nous expliquera le rôle de l’ambre dans les anciens rites païens. On aura aussi quelques informations sur la manufacture de l’ambre, l’un des arts les plus anciens. On pourra admirer des pièces en différents formes et tailles, ainsi qu’une collection de joaillerie en ambre. Et vous pourrez, si vous le souhaitez, acheter une pièce d’ambre de la Baltique comme que souvenir.

Visite extérieure de l’église de Ste. Anne et de l’église de St. François et St. Bernardin. C’est l’un des plus beaux ensembles architecturaux de l’ancienne Vilnius. Il est composé de l’église de Ste. Anne et du monastère voisin de St. Bernardin avec l’église de St. François d’Assise. L’église de Ste. Anne est un vrai joyau gothique du XVe siècle. Sa façade en particulier est un spectaculaire filigrane en brique d’arches et de reliefs en style Gothique Flamboyant, qui est restée pratiquement inchangée pendant plus de 500 ans. L’intérieur est en style Renaissance. Elle a tant impressionné Napoléon lors de son passage par Vilnius, qu’il se serait exclamé « je veux porter cette église en France avec moi, dans le creux de ma main ! ». L’église de St. François d’Assise date aussi du XVe siècle. Beaucoup plus grande que celle de Ste. Anne, c’est un des plus grands bâtiments gothiques du pays. Elle fut construite en briques rouges, comme beaucoup d’églises et châteaux dans la région baltique sous l’influence hanséatique. Édifiée à la lisière de la vieille ville de Vilnius, dominant la rivière Vilnia, elle a été incorporée dans les murs de la ville et a pris un clair caractère défensif, que nous pouvons encore apprécier aujourd’hui dans son extérieur. Pendant l’occupation soviétique elle a été transformée en entrepôt. Une fois la Lituanie ayant récupéré son indépendance, les moines franciscains qui étaient restés dans la clandestinité sont revenus et ont activement participé à sa reconstruction.

Découverte de la “République d’Uzupis”. Le quartier d’Uzupis est situé à proximité de la vieille ville de Vilnius dont il est séparé par la rivière Vilnia. Son nom signifie « de l’autre côté du fleuve ». Il a été déclaré « République Indépendante » par ses habitants, dont beaucoup sont des artistes et leurs familles, qui ont doté cette nouvelle république de drapeau –qui change de couleur chaque saison- hymne, passeport propre, constitution, et ont déclaré le 1er avril Jour de l’Indépendance ! Il y a aussi un Président et un Conseil de Ministres. La population du quartier était composée essentiellement de juifs, jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. Leurs maisons sont restées abandonnées ensuite, pendant l’occupation soviétique, et s’y sont installés des SDF, des criminels et des marginaux. Une fois la Lituanie redevenue indépendante, des artistes se sont emparés des lieux, ont réhabilité les maisons en ruines et ont donné un nouvel élan au quartier, qui a été jumelé avec Montmartre. Aujourd’hui il est peuplé de cafés, de galeries d’arts et de boutiques. L’article le plus important de la Constitution d’Uzupis déclare le « Droit d’être heureux » et ses mots d’ordre sont « ne vous battez pas, ne gagnez pas, ne vous rendez pas ».

Visite extérieure du Bastion de Vilnius.

Visite de la Porte de l’Aurore. La Porte de l’Aurore fut construite au XVIe siècle et reste la seule rescapée des 9 portes de l’ancienne muraille défensive de Vilnius. À cette époque il était habituel de placer sur les portes ou à l’intérieur de celles-ci des objets religieux qui étaient censés protéger la muraille et la ville des attaques des envahisseurs, ainsi que de bénir les voyageurs qui passaient sous les portes. Sur la Porte de l’Aurore fut placée une icône de Ste. Marie, à laquelle les habitants de la ville bientôt attribuèrent des pouvoirs magiques et de guérison. L’icône s’enrichit d’or et d’argent grâce aux dons. Son culte devint si populaire, si bien pour les catholiques que pour les orthodoxes, que même pendant la période la plus dure de l’occupation soviétique il ne fut jamais interdit. Il est encore possible aujourd’hui de voir des pèlerins silencieux priant sous les portes, ainsi que des messes en plein air devant l’image de Ste. Marie.

Visite du quartier juif de Vilnius. On estime que l’arrivée des juifs en Lituanie remonte au XIVe siècle, attirés par la tolérance des Ducs de Lituanie. Il y a des traces écrites qui témoignent de la présence de juifs dans la ville de Vilnius depuis 1567. Initialement il ne leur fut permis d’acheter des maisons dans la ville, uniquement les louer. Après le privilège octroyé par Sigismond III, lorsqu’ils purent finalement acquérir des immeubles, ils s’établirent dans ce qui est aujourd’hui la Vieille Ville, autour des rues Vokietchiu (des Allemands), Zhidu (des Juifs), Mesiniu (des Bouchers) et Sv. Mykolo (de St. Michel). La population juive grandit rapidement, et la ville fut bientôt connue comme « La Jérusalem du Nord », car elle devint un centre majeur d’études talmudiques. La communauté juive de Vilnius continua à se développer pendant des siècles : au début du XXème siècle elle constituait 40% de la population de Vilnius, avec 110 synagogues dans la ville et la Bibliothèque Strashun, la plus importante collection au monde de livres en Yiddish. Lors de la Seconde Guerre Mondiale les occupants nazis établirent un Conseil Juif (Judenrat) et 2 ghettos situés dans le quartier juif. Leur population dut endurer des travaux forcés, des assassinats et des déportations. Avant la Seconde Guerre Mondiale Vilnius avait une communauté juive estimée à 70.000 personnes dont seulement 5% survécurent. Nous découvrirons l’ancien quartier juif, ses ruelles pavées et ses cours mélancoliques, où les nazis entassèrent plus de 40.000 personnes dans le Grand Ghetto et le Petit Ghetto. Nous connaitrons l’importance de la figure du Gaon de Vilna, nous verrons l’endroit où se trouvaient la Grande Synagogue de Vilnius et la Bibliothèque Strashun et nous saurons plus sur leur triste destin. Nous verrons le bâtiment de l’Imprimerie des Frères Romm, et celui du Judenrat. Nous finirons notre tour devant la Synagogue Chorale.

Musée des Victimes du Génocide (Musée du KGB). Le musée est situé en plein centre-ville, dans l’ancien bâtiment de l’administration du KGB –utilisé également par la Gestapo Nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il servit comme centre de détention et d’interrogatoire, et beaucoup des milliers de lituaniens qui furent déportés en Sibérie ou exécutés durent passer une période entre ses murs. Le musée aujourd’hui collectionne, recueille, explore et montre des matériels historiques et documentaires qui reflètent les formes et méthodes du génocide physique et spirituel des lituaniens durant le régime d’occupation soviétique.

Dîner à l’hôtel.

 

JOUR 3 / SAMEDI : vilnius – kaunas – pazaislis – trakai – vilnius

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Départ pour Kaunas.

Visite du Musée Ethnographique en plein air de Rumsiskes. Situé dans le Parc National du Barrage de Kaunas, à côté d’un plan d’eau et au milieu de paysages de grande beauté, ce musée est l’un des plus grands d’Europe en son genre. Il abrite 140 maisons et fermes authentiques, bâties principalement dans les XVIIIe et XIXe siècles, transportées ici depuis tous les coins du pays. Plusieurs d’entre elles ont aussi leurs intérieurs totalement préservés, avec les ustensiles et objets décoratifs d’époque. L’ensemble des bâtiments est divisé en trois parties : fermes isolées, petits villages et grands villages, permettant donc de découvrir les modes de vie dans les différents types d’habitation. Plusieurs activités traditionnelles y ont lieu, si bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des maisons. Le musée organise aussi différents événements folkloriques tout au long de l’année.

Visite panoramique de Kaunas. Cette ville d’une grande richesse historique, capitale de la Lituanie dans la période d’entre-deux-guerres, est située au confluent des plus grandes rivières lituaniennes, la Neris et la Nemunas, à côté du lac Kaunas. Cette position stratégique, au croisement d’importantes routes commerciales, attira des établissements de population depuis le IIe millénaire av. J.-C. On estime la fondation de la ville en 1030. Avec le fleurissement du commerce au XVe siècle Kaunas grandit ; elle intégra la Ligue Hanséatique en 1441. À cause de son importance, Kaunas fut attaquée plusieurs fois pendant son histoire, par les chevaliers Teutoniques, les Suédois, les Russes et même par les armées napoléoniennes. Malgré cela, la ville conserve encore un important patrimoine culturel avec plusieurs monuments et sites de grand intérêt. Kaunas a un passé juif important, une communauté qui constituait un quart de la population totale de la ville avant la seconde Guerre Mondiale.

Pendant la visite panoramique nous pourrons admirer la Place du Gouvernement et quelques-unes des magnifiques églises de la ville, parmi lesquelles l’église néo-byzantine de St. Michel l’Archange, et l’église de la Résurrection avec ses merveilleuses vues sur la ville. Après un bref arrêt dans la Laisves Aleja (Allée de la Liberté), principale artère de Kaunas, près de l’église gothique de Ste. Gertrude et du bâtiment néobaroque de la synagogue chorale, nous nous rendrons dans le centre historique. Ici se trouvent les principaux trésors architecturaux de Kaunas comme l’église de Vytautas, l’une des plus anciennes de la ville ; la Maison de Perkunas en style gothique, le bâtiment baroque de la Mairie, le Couvent de St. Georges, l’église de St. François-Xavier et la Cathédrale de Kaunas, le plus grand édifice gothique de la Lituanie. Dans ses environs se dresse l’imposant Château de Kaunas du XIVe siècle, récemment restauré.

Visite du monastère de Pazaislis. Il s’agit du plus grand complexe monastique de Lituanie et du meilleur exemple d’art baroque du pays. Il fut construit au XVIIe siècle par l’ordre des Camaldules, sous la direction d’architectes italiens. Au XIXe siècle, les autorités russes fermèrent le temple, puis le rendirent au culte orthodoxe. Avec l’Independence de la Lituanie en 1920 l’église, presque en ruines, fut restituée aux catholiques. Après la Seconde Guerre Mondiale, les occupants soviétiques destinèrent le bâtiment aux usages les plus divers comme un hôpital psychiatrique ou un musée. Après l’indépendance de la Lituanie en 1991, le monastère a été rendu à nouveau au culte catholique et entièrement restauré. Durant l’été, il accueille de célèbres festivals musicaux.

Déjeuner dans un restaurant local.

Départ pour Trakai.

Tour panoramique de Trakaï. Situé à environ 15 km de Vilnius, Trakai a été classé Parc National non seulement en raison de la beauté naturelle de ses 200 lacs et de ses denses forets, mais également par l’importance historique des lieux. C’était la résidence des Grands-Ducs de Lituanie, mais aussi la seconde capitale du pays au Moyen-Âge. Le bourg a été construit dans une étroite presqu’île et est entouré par des lacs d’une extraordinaire beauté. La région a toujours été un carrefour d’ethnies et nationalités différentes : Karaims, tatars, lithuaniens, russes, juifs et polonais. L’imposant Château de l’île, une magnifique construction datant du XIVe siècle, est situé au centre d’un lac idyllique, dont les eaux reflètent la silhouette de ses hauts murs en brique rouge et de ses tours sveltes.

Dans le village, en plus des charmantes maisonnettes en bois disséminées dans ces merveilleux paysages, nous pourrons apprécier certains bâtiments d’importance historique : Les karaïtes, des juifs de Crimée qui rejettent le Talmud et parlent une langue turque, s’établirent à Trakai à la fin du XIVème siècle. Nous verrons des maisons karaïtes ainsi que la Kenesa (Knesset), la maison de culte karaïte, dont la construction commença au XIVème siècle. Léglise orthodoxe de la Nativité et l’ancienne maison de la Poste Impériale russe furent construites au XIXème siècle, au temps où la Lituanie faisait partie de l’empire russe. Le Manoir Usutrakis fut édifié à la fin du XIXème siècle par le comte Tyszkiewicz. Nous verrons aussi des temples catholiques romans, religion majoritaire des lituaniens, tels que la chapelle-colonne de St. Jean Nepomuk (XVIIème siècle), l’ancien monastère dominicain (XVIIIème siècle) et l’église de la Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie (XVème siècle). Finalement nous admirerons les deux châteaux de Trakai : le château de la presqu’ile de Trakai (XIVème siècle), majoritairement en ruines, et le majestueux château de l’ile de Trakai, édifié au XIVème siècle dans une ile, désormais une image iconique de la Lituanie.

Visite intérieure du château de l’ile de Trakai. Après un court transfert depuis Vilnius, nous découvrirons cette région d’une étonnante beauté naturelle. Nous atteindrons le magnifique Château de l’Ile de Trakai, bâti en briques rouges, à travers un pont en bois sur le lac. La construction du château commença au XIVe siècle, comme une ampliation du Château de la Péninsule voisin. Son imposant Donjon, sa Salle Ducale et ses hauts murs et tours défensives sont ses éléments les plus intéressants.

Visite extérieure des ruines du château de la presqu’ile de Trakai (Grand Château). Le château de la presqu’ile fut construit au XIVème siècle comme une forteresse défensive des grands-ducs de Lituanie pour se protéger des Chevaliers Teutoniques. Au XVème siècle il fut utilisé comme résidence des ducs et après, au XVIème siècle, comme prison. Il fut détruit pendant la guerre russo-polonaise au XVIIème siècle et ne fut pas reconstruit. Nous pouvons encore admirer certaines de ses tours massives.

Visite intérieure du Musée Ethnographique des Karaïtes. Les karaïtes sont un groupe ethnique de juifs de langue turque, qui s’installèrent dans la péninsule de Crimée et qui rejettent le Talmud, acceptant seulement la Bible comme livre sacré. En 1397 beaucoup d’entre eux furent emmenés en Lituanie après la campagne militaire du Grand-Duc Vytautas contre la Horde d’Or. Ils s’établirent dans plusieurs régions du Grand-Duché de Lituanie, incluant dans des territoires situés aujourd’hui en Pologne, Biélorussie et Ukraine. Une des communautés les plus nombreuses s’s’installa à Trakai. Aujourd’hui il y a encore près de 250 personnes d’origine karaïte qui habitent ici. Nous visiterons une petite exposition sur leur histoire et mode de vie, incluant des pièces d’art, outils domestiques, documents, armes, etc.

Diner à l’hôtel.

 

JOUR 4 / DIMANCHE : Vilnius (DÉPART)

Petit-déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport.

En option, en fonction de l’heure de départ du vol :

Visite panoramique de Kernavé, visite du Centre Géographique de l’Europe y visite du Parc de l’Europe (avec déjeuner).

Tour panoramique de Kernavé. Le site de Kernavé est classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Kernavé est l’un des plus anciens centres de population de la région Baltique, le site a été peuplé de façon ininterrompue depuis plus de 10 000 ans. Ce magnifique endroit est situé sur les bords de la rivière Neris. Tout autour de ces mystérieuses collines en forme de pain de sucre, les Lituaniens ont fondé leur première capitale qui fut détruite lors de l’invasion des troupes de l’Ordre des Chevaliers Teutoniques en 1390. De récentes fouilles archéologiques tentent de lui redonner toute sa splendeur.

En marchant parmi ces étonnants monticules, nous pourrons admirer les vestiges d’anciennes chapelles, forts et lieux d’enterrement. Il y a une église construite au XIXe siècle commémorant le 600e anniversaire de la conversion au Christianisme de la Lituanie, le dernier état païen d’Europe.

Visite du centre géographique d’Europe. En 1989, l’IGN (Institut Géographique National) français chargea un groupe de géographes de définir précisément la situation du centre du continent européen, en prenant en considération toute son extension et en incluant ses iles. Les points extrêmes de l’Europe furent ainsi définis : le plus au Nord aux iles Spitzberg, le plus au sud aux iles Canaries, le plus à l’est dans la crête de l’Oural, et le plus à l’ouest aux iles Açores. La localisation du centre de l’Europe fut trouvée 26 km au nord de Vilnius, entre les villages de Radziuliai, Bernotai et Purnuskes, aux coordonnées 54°54?N 25°19?E. Le livre Guinness des records accepta et valida cette localisation. Nous visiterons le monument au centre géographique de l’Europe, une massive colonne de granit, couronnée par une étoile dorée, qui a été déclarée monument national par le gouvernement lituanien.

Visite d’Europos Parkas. Proche du centre géographique de l’Europe se trouve cet original musée de sculpture en plein air, qui occupe 55 hectares et qui dispose de plus de 100 œuvres modernes et contemporaines, d’artistes réputés en provenance de différents pays. Les sculptures, aux formes et tailles diverses -certaines d’entre elles sont impressionnantes- sont disséminées dans un merveilleux paysage de pairies et forets, parsemé de lacs et de rivières.

Déjeuner dans un restaurant local.

SAISON 2019

BASE DE REALISATION : à partir de 20 personnes

En Hôtel 3 * :  à partir de 580 €

En Hôtel 4* : à partir de 598 €

 

CES  PRIX COMPRENNENT :

Le transport aérien sur AIR BALTIC ou AIR FRANCE

Logement dans l’hôtel de la catégorie choisie.

Tous les transferts, visites et entrées selon programme.

Transport en véhicule climatisé (voiture, minibus, autocar).

Service de guide officiel francophone pendant visites et transferts.

3 petits déjeuners buffet (dans les hôtels).

2 déjeuners (3 plats).

2 diners (3 plats).

Thé/café, eau minérale pendant chaque repas.

Visites intérieures incluses dans le programme : l’église des Saints Pierre et Paul, la Cathédrale de Vilnius, l’Université de Vilnius, l’église catholique de St. Jean, le Centre d’Art de l’Ambre, le Musée du KGB, le Musée Ethnographique en plein air de Rumsiskes, le Monastère de Pazaislis, le Château de l’Ile à Trakai, le Musée Ethnographique des Caraïtes.

l’assurance assistance rapatriement

 

CES PRIX NE COMPRENNENT PAS :

Le dîner du jour 1 : à partir de 22 €/personne

Le déjeuner du jour 1 : à partir de 16 €/personne

Option le jour 4  : à partir de 45 €/personne

L’assurance bagages annulation : 26€/personne

à découvrir aussi
VILNIUS en toute liberté
Week-end Europe / Voyage groupe

VILNIUS en toute liberté
4 JOURS / 3 NUITS


Des paysages de rêve et une symphonie de baroque
Marchés de Noël à Budapest
Week-end Europe / Voyage groupe

Marchés de Noël à Budapest
3 jours / 2 nuits


Budapest, le meilleur moyen de ''se mettre dans le bain'' des fêtes.
Dublin, capitale à taille humaine
Week-end Europe / Voyage groupe

Dublin, capitale à taille humaine
3 Jours/2 Nuits


Rien n'est jamais très loin dans ce centre historique où se côtoient quartiers flambant neufs, entrepôts délabrés des bords de la Liffey, grands magasins, ou encore ruelles qui paraissent jaillir du XIXe siècle. Dublin, une ville à part à découvrir.
Edimbourg, échappée romantique
Week-end Europe / Voyage groupe

Edimbourg, échappée romantique
3 Jours/2 Nuits


Mélange rêvé de pierre taillée et de roche brute juché au sommet de vieux rochers escarpés dont le paysage urbain a été immortalisé en littérature et au cinéma. Edimbourg, ville de culture.
TALLINN, au pays du grand silence
Week-end Europe / Voyage groupe

TALLINN, au pays du grand silence
4 JOURS / 3 NUITS


Esprit médiéval dans une nature vierge, au nord des Pays Baltes
TALLINN en toute liberté
Week-end Europe / Voyage groupe

TALLINN en toute liberté
4 JOURS / 3 NUITS


Escapade dans la nouvelle Europe